La neutralité carbone en entreprise

La neutralité carbone en entreprise

La neutralité carbone en entreprise

La neutralité carbone en entreprise

La neutralité carbone se définit par le fait de séquestrer autant de carbone que nous en émettons. Le but est ainsi de stabiliser son niveau de concentration dans l’atmosphère et donc de limiter la température globale de la planète. Cette neutralité carbone est en cohérence avec le rapport 1.5°C du GIEC. 

Pour atteindre la neutralité carbone:

  • Il est nécessaire de réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre qu’elles soient d’origine fossil ou issues de matière vivante
  • Il est nécessaire d’augmenter les puits qui permettent de séquestrer le carbone grâce à nos forêts, nos sols, nos océans…

Il est important de noter que le potentiel de séquestration de la planète n’est pas suffisant pour équilibrer le niveau actuel et tendanciel de nos émissions. La Décennie des Nations Unies pour la restauration des écosystèmes est devenu de ce fait, l’une des meilleures réponses à la crise climatique que le monde traverse.

Les entreprises sont activement appelées à atteindre la neutralité carbone. Pour une entreprise, le principe de neutralité carbone consiste avant tout à réduire au maximum la source de ses émissions de gaz à effet de serre d’émissions (en réduisant ses déplacements, sa consommation d’énergie, en s’approvisionnant en énergie verte…). Ensuite, elle doit compenser la totalité des émissions restantes (en portant des projets de développement des énergies renouvelables, de restauration du couvert forestier, de distribution d’équipements d’efficacité énergétique…).

En France, les entreprises doivent réaliser leur bilan carbone. Elles mesurent et publient les émissions de gaz à effet de serre liées à leurs activités. C’est le reporting carbone des entreprises.

Ce bilan carbone représente la première étape indispensable pour initier une politique de contrôle et de réduction de l’impact des entreprises sur le changement climatique.

L’article 173 de la loi de transition énergétique pour la croissance verte impose aux entreprises d’inclure dans leur rapport de gestion annuel l’empreinte carbone de leurs activités. Ainsi que celle des produits et services qu’elles délivrent.

Sources : ADEMEMinistère français de la Transition écologique

Plus d’articles sur Restore the planet

You can enable/disable content protection from Theme Options and customize this message too.